Arnaque à l’immigration entre la Tunisie et le Canada

Cette affaire a été relayée ce jour sur le site web de Radio Canada et traduit une dérive certaine dans le juteux business de la fuite des cerveaux qui sévit en Tunisie !

Rappel des faits : un organisme public canadien pour les soins et les services sociaux (CISSS), dépendant de la région de Québec avait missionné fin 2018 une entreprise tunisienne pour le recrutement de 36 employés sociaux en Tunisie. L’entreprise tunisienne en question, retenue après un appel d’offres d’une valeur de 140 000 $, a ensuite sous-traité la prestation à un intermédiaire manifestement sans scrupules. Ce dernier non rassasié par ses honoraires, a facturé en catimini 9000 $ aux candidats simplement pour obtenir le droit de passer une entrevue de sélection avec l’employeur ! Une somme faramineuse que tous les candidats ont commencé à s’acquitter rubis sur ongles. Précisons que cette pratique d’abord immorale est totalement proscrite par le contrat qui régit le client canadien avec son prestataire tunisien. Et une affaire inacceptable que le CISSS a décidé de dévoiler dans les médias canadiens, pour qu’elle serve de mise en garde.

Mise au courant de cette arnaque par l’un des candidats en fin de semaine dernière, l’organisme canadien vient de mettre en demeure son prestataire tunisien. Il est demandé à ce dernier de corriger la situation sous 15 jours en apportant la preuve du remboursement à tous les candidats des sommes indues.

Malgré ces avatars, le recruteur tient toujours à embaucher les compétences tunisiennes attendues en novembre pour un contrat de deux ans.

De là à dire que cette opération encourage le Canada à renouveler l’opération avec la Tunisie, c’est une autre affaire…Il faut dire qu’avec la dépression économique en Tunisie, les contrats de travail et autres opportunités à l’étranger se monnaient à prix d’or. Appâtés par le gain facile, pullulent aux cotés des sinistres passeurs, d’autres officines et recruteurs en cols blancs, privés et publics pour qui la règle est de vendre au plus offrant ! Et les pouvoirs publics de fermer les yeux…

 

Samir bouzidi

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Commentaires