Cette ville de Tunisie détient un record africain depuis 1931 !

Selon une étude de l’Organisation météorologique mondiale reprise par la journaliste française Caroline Michelot, Directrice éditoriale des célèbres guides « Petit futé », la ville de Kébili est au septième rang des coins les plus chaud de la planète. La ville du sud tunisien a notamment enregistré en juillet 1931, la température de 55°C (à l’ombre), soit le record de chaleur de tout le continent africain. Cette température extrême a été frôlé à plusieurs reprises (1920 et 1933) sans être jamais dépassée !

Aux premières places de ce classement, on compte le désert El Azizia (Libye) à une cinquantaine de kms de Tripoli, qui enregistre en 1922 un pic à 57,8 degrés. Suivent dans l’ordre : la Death Valley en Californie (USA) ; le désert Tirat Zvi (Israël) ; Oodnadatta (Australie) ; Caliente Rivadavia (Argentine) ; Athènes (Grèce) ; le désert de Lout (Iran) et enfin l’ile de Failaka (Koweït)

La célèbre « Death Valley », située entre le Nevada et la Californie, est considérée comme l’endroit sur terre où le soleil brille le plus longtemps tout au long de l’année puisque la température moyenne enregistrée est de 47° !

Concernant Kébili, le soleil suffit-il à faire le bonheur de ses habitants ? C’est une autre histoire…

 

Samir bouzidi

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Commentaires