Dans ce classement mondial, la Tunisie est 100 places devant l’Arabie Saoudite

Même si beaucoup de choses restent à faire dans ce domaine, la Tunisie vient d’être classée au 1er rang régional en ce qui concerne la liberté de la presse par l’ONG « Reporters Sans Frontières ». La performance est autant plus louable que le « pays du jasmin » avait reculé au classement ces cinq dernières années. Dans le rapport « RSF » de 2018, la Tunisie se hisse au 72 eme rang mondial loin derrière les pays scandinaves (Norvège, la Finlande, la Suède, les Pays-Bas et le Danemark) mais loin devant l’Arabie Saoudite (172 eme) et les dernières places mondiales occupées par le Vietnam, la Chine, l’Erythrée, la Corée du Nord et le Turkménistan.

Au niveau arabe, la situation n’est pas glorieuse et les libertés des professionnels tendent même à se rétrécir (Libye, Mauritanie, Algérie…). Au plus bas du classement, l’Arabie saoudite conserve sa dernière place (172ème), derrière l’Egypte (163eme), l’Algérie (141 eme), Libye (162 eme), Mauritanie (94 eme). A noter la décevante position du Maroc qui stagne dans les profondeurs du classement à la modeste 135 eme place.

Selon le communiqué de RSF, il est à souligner que seulement «24% des 180 pays et territoires étudiés affichent une situation “bonne” ou “plutôt bonne” pour la liberté de la presse, contre 26% en 2018»…

 

Samir BOUZIDI

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Commentaires