Etude : La première cause d’endettement des Tunisiens n’est plus l’habitat… !

L’Institut National tunisien de la Consommation (INC) vient de rendre publique les grands enseignements d’une enquête sur l’endettement des ménages. Principale conclusion : s’endetter est une nécessité pour plus de la moitié des familles dont la première cause d’endettement n’est plus l’habitat mais les dépenses de vie. Et c’est un cercle vicieux car les familles déjà endettées consacrent près de 50% de leurs revenus à rembourser leurs dettes tout en songeant à reprendre d’autres crédits !

 

Les principaux enseignements de l’étude :

  • 60% des ménages ont systématiquement ou souvent recours ‘au rouge (crédit, découvert…). Deux sur trois considèrent qu’ils n’ont pas d’autres alternatives
  • Les ménages endettés consacrent 43% de leurs revenus pour payer l’encours de leurs dettes.
  • L’encours des crédits bancaires est de 24 milliards de dinars au 31 décembre 2018 soit une hausse de 127% par rapport à décembre 2010.
  • Jusqu’en 2017, la première source d’endettement pour les ménages était le crédit bancaire. En 2018, la tendance est aux prêts auprès de connaissances.
  • Jusqu’en 2017, la première cause d’endettement des ménages était pour l’amélioration de l’habitat. En 2018, la principale cause d’endettement des ménages est pour faire face aux dépenses quotidiennes (alimentaire, santé…)
  • Ce sont les ménages composés de 4 à 5 membres, vivant dans le Grand-Tunis qui présentent le plus grand taux d’endettement
  • 50% des cas de divorces en Tunisie sont dûs à des problèmes économiques, dont la situation économique des ménages et leur endettement.

 

*Cette étude de l’INC a été réalisée auprès de 3015 ménages répartis sur l’ensemble du territoire tunisien.

 

 

Samir BOUZIDI

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Commentaires