Selon Amnesty International, 12 condamnations à mort prononcées en Tunisie sur l’année 2018

Le dernier rapport d’Amnesty international pour 2018 met en exergue une baisse drastique des exécutions même si les condamnations sont toujours prononcées dans plus de cinquante pays. Au total, l’organisation a recensé au moins 690 exécutions dans 20 pays en 2018, soit une baisse de 31% par rapport à 2017 (au moins 993 exécutions). Une fois de plus, c’est en Chine qu’ont été exécutés le plus grand nombre de condamnés. Toutefois, il s’avère impossible d’obtenir des chiffres précis sur l’application de la peine capitale dans le pays, ces données étant classées secret d’État. Le chiffre d’au moins 690 personnes exécutées dans le monde n’inclut donc pas les milliers d’exécutions qui ont probablement eu lieu en Chine.

Quant aux condamnations à la peine de mort, 2 531 ont été prononcées dans 54 pays, dont la Tunisie. Au cours de l’année 2018, «19 336 personnes à travers le monde se trouvaient sous le coup d’une condamnation à mort», peut-on lire dans le rapport. En Tunisie, 12 condamnations principalement pour terrorisme ont été prononcées en 2018 sachant que 77 détenus se trouvaient déjà dans le couloir de la mort. Ce nombre devrait exploser en 2019 avec les sentences de mort prononcées en janvier 2019 à l’encontre de 41 djihadistes impliqués dans un attentat perpétré en 2014 contre des militaires à la frontière algérienne.

Rappelons qu’en Tunisie, la dernière exécution date de 1991 et les sentences de mort sont systématiquement commuées en prison à vie.

 

Samir BOUZIDI

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Commentaires