Union du Maghreb : la diplomatie du couscous en marche…

Et si le couscous réussissait là où des gouvernements successifs échouent depuis 50 ans : l’union du Maghreb ?

L’initiative émane de l’Algérie et mérite d’être saluée dans le contexte de désunion actuelle qui prévaut dans notre région. Selon le site algérien TSA, les trois pays du Maghreb sont tombés d’accord pour présenter un dossier commun relatif à l’inscription du couscous au patrimoine mondial de l’Unesco.  Dimanche 13 mai, une réunion des experts de chaque pays s’est tenue à Alger et les préparatifs sont déjà bien avancés. La Tunisie était représentée par  Faouzi Mahfoud, directeur de l’Institut national du patrimoine. Par ailleurs, La Libye a été contactée pour faire partie de cette union au mouvement.

Le dépôt de dossier commun à l’Unesco est prévu pour le 31 mars 2019. D’ici là,  chaque pays doit élaborer son dossier individuel  qui sera  ensuite consolidé  pour être présenté en une seule candidature collective.

call

 

Avant la rédaction finale, cette « Maghreb United team » a prévu de faire des réunions techniques dans chaque pays associé.  Mustapha Nami, le représentant du ministère marocain de la Culture, a affirmé au site TSA que le «couscous est l’élément emblématique de la culture maghrébine (…) il contribue à renforcer la relation entre les sociétés». Le représentant marocain souhaite que cette initiative soit «la première étape d’un processus qui continuera autour d’autres éléments à classer auprès de l’Unesco».

Espérons que les politiques retiennent ce message plein de sagesse délivré par les hommes de culture.

 

Samir Bouzidi

Abonnez-vous à notre page Facebook Allobledi

Commentaires