Interdiction désormais des voitures « cathédrale » dans les ports tunisiens !

Aux six cent mille Tunisiens de l’étranger qui rentrent chaque année au « pays » en voiture, il est désormais conseillé d’opter pour des voitures à grand coffre ou avec remorque s’ils entendent venir chargés. C’est le sens de la toute récente circulaire de l’Office de la marine marchande et des ports (OMMP) qui interdit avec effet immédiat le débarquement au port de la Goulette de tout véhicule dont le toit est chargé de bagages. Sont désormais tolérés les coffres et les porte-bagages « raisonnablement » chargés.

En conséquence, les capitaines de bateau sont appelés à davantage de vigilance dans les ports d’embarquement en France et en Italie afin de bloquer les récalcitrants et de ne pas être ainsi contraint de les renvoyer depuis Tunis par le même bateau.

Cette mesure légitime sur le plan sécuritaire traduit également une volonté des autorités tunisiennes de réduire les importations anarchiques de bric et de broc dont sont spécialisées certaines catégories de Tunisiens de l’étranger. Par ailleurs, une contrebande florissante alimentée par certains Tunisiens de l’étranger commence à prendre une dimension inquiétante ! C’est le cas des milliers de scooters et autres deux roues motorisés encore équipés de leur plaque d’immatriculation d’origine italienne ou française, importés illégalement par des TRE, qui pullulent (et polluent) dans les grands villes tunisiennes.

Certaines mauvaises langues ne manquent pas de souligner que cette mesure fait le bonheur de la  CTN qui va pouvoir facturer davantage à des clients contraints de s’équiper de véhicules plus grands ou avec remorque.

Abonnez-vous sur notre page Facebook Allobledi

Commentaires