Nomination d’un nouveau PDG à la CTN, ex-Directeur d’une agence publique environnementale !

Exit Ali Belgacem qui a fait valoir ses droits à la retraite et bienvenu à Mohamed Hafedh Cherif, le désormais nouveau PDG de la CTN.

Avec un déficit d’environ 20 millions de Dt en 2018, une part de marché qui s’érode à raison de 5% annuels au profit des grands concurrents étrangers (Corsica ferries et GNV), des litiges toujours pas réglés (collision de l’Ulysse, indemnisation des Tunisiens de l’étranger…), huit syndicats internes particulièrement agités…les difficultés et les défis ne manquent pas pour le nouveau dirigeant.

Aussi, peut-on s’étonner de ne pas voir arriver un profil plus rompu au milieu hyper concurrentiel du transport international ! Mohamed Hafedh Chérif était jusqu’alors Directeur Général de la très tranquille Agence de protection et d’aménagement du littoral (APAL). Auparavant, il avait occupé les fonctions de gouverneur de Kasserine, après avoir été délégué (Ennadhour, Zaghouan) secrétaire général du gouvernorat du Kef, de Zaghouan, de Kasserine et de Sousse.

Dans un secteur du transport public où toutes les sociétés publiques (Tunisair, CTN, Transtu, SNCFT…) enregistrent des déficits abyssaux, il serait temps de marquer une forme de rupture en nommant une nouvelle génération de dirigeants moins politico-consensuels mais plus efficaces. Car en face, les concurrents étrangers privés ne font pas de cadeaux !

Nous lui souhaitons bon vent !

 

Samir BOUZIDI

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Commentaires